Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Aumônerie des hôpitaux de PauAumônerie des hôpitaux de Pau
Menu
Navigation

PÂQUES : RELIRE ET RELIER

 

 

La résurrection est le cœur de la foi chrétienne, mais avez-vous déjà constaté que même certains chrétiens la mettent en doute ? Certains disent croire plutôt en la réincarnation, comme si c’était plus simple à imaginer. D’autres disent que la résurrection est d’abord symbolique, comme si notre Dieu était une pure idée.

 

En un sens, mieux vaut se poser des questions que de n’en poser plus aucune. Un doute est comme une braise, une braise de foi. Et même pour un croyant, la foi a besoin de l’aiguillon de l’intelligence. Au Moyen Âge, les théologiens parlaient de la foi qui cherche l’intelligence. Je dirais bien « la foi qui cherche », tout simplement, car être intellectuel, c’est chercher. La foi  est désir de nous en remettre à Dieu. L’intelligence nous fait scruter la Bible, la Tradition de l’Eglise, mais aussi les réalités de notre propre vie. Deux choses auxquelles Jésus nous entraîne,  sur le chemin d’Emmaüs, après sa résurrection (Lc 24, 13-32).

 

J’aime à rappeler que l’étymologie du mot «religion » peut être double : relire et relier. Pâques nous dit ceci : restez reliés à Dieu dans la foi et apprenez à relire, par l’intelligence, son action en votre existence.

 

                                                                                         Fr. Philippe JAILLOT, o.p., Le Bulletin

                                                                                             Le Jour du Seigneur -avril-mai 2018