Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Aumônerie des hôpitaux de PauAumônerie des hôpitaux de Pau
Menu
Navigation

L'équipe de l'Aumônerie rencontre le Docteur Eric HAMMEL

                                                

 

 

Une nouvelle année commence pour l'aumônerie, qui proposait une rencontre avec le Docteur Hammel, chirurgien orthopédique à l'hôpital de Pau.

Cette rencontre est une ouverture pour notre service, et de plus elle a revêtu un caractère œcuménique, dans la mesure où le docteur Hammel est membre de l'Église Réformée.

«  Merci d'être là » furent ses premières paroles, «  C'est le frère qui le dit et non pas le médecin »

«  Tout le monde a besoin de présence, des malades au personnel soignant »

 

La chirurgie a évoluée au cours des dernières décennies, et elle s'est spécialisée.

Le service de chirurgie orthopédique comprend 5 médecins, ayant chacun une spécialité.

Pour le docteur Hammel, ce sont les pieds et les chevilles
Mais ils sont amenés à intervenir en urgence dans tous les domaines, pendant les weekends de garde où ils accueillent 36% des urgences dans leur service.

Selon les saisons, certaines pathologies sont récurrentes :

accidents de montagne été comme hiver, fêtes de village, travaux de jardinage...

Le service du docteur Hammel est occupé à 25% de personnes âgées à pathologies multiples.

L'orthopédie gériatrique permet une réadaptation plus rapide et une mortalité moins importante.
Le docteur Hammel précise que les malades du milieu rural sont très agréables à soigner.

L'échange s'est poursuivi par des questions portant sur des sujets variés :

Les infections nosocomiales, le numérus clausus toujours en vigueur, avec comme conséquence un manque croissant de médecin, et une féminisation de la profession ( 80% des étudiants sont des femmes). Le docteur fait remarquer qu'un membre absent handicape toute l'équipe.
Il souligne que les gardes à l'hôpital sont de plus en plus lourdes à assurer à cause du manque de volontaires ( beaucoup de médecins préfèrent se tourner vers le privé).
La médecine devenant de plus en plus technique et virtuelle grâce aux nouvelles technologies, le docteur constate que la relation au corps à évoluée, il y a moins de contact physique au grand regret des malades qui apprécient ceux qui s'occupent d'eux.

Cette rencontre fut riche en partage d'humanité et de foi.

 

Christine et Chantal - service de l'aumônerie