Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Aumônerie des hôpitaux de PauAumônerie des hôpitaux de Pau
Menu
Navigation

Le temps de l'été et des vacances : temps de méditation

 

 

Savoir s’arrêter, souffler dans ces temps où nous vivons avec des expressions de ce genre : « Je ne vois pas le temps passer, déjà la fin de l’année » peut paraître du rêve. Quelques soient nos activités de ces deux mois d’été, changer de lieu de vie, pouvoir aller à la mer ou en montagne, contempler la nature et l’eau, ou rester chez soi ou encore être au travail, c’est un temps propice peut-être à la méditation .

Méditer ou relire une année qui nous a mis sur le chemin de Dieu et des hommes, apprécier ce qui a pu être vécu, entendu, découvert dans nos propres engagements, dans la construction d’une société plus juste et plus humaine, dans l’édification de l’Église avec la place que nous y prenons : dans ce temps où nos activités réduites en principe, n’ayons pas peur de vivre dans le calme.

Si nous sommes dans un moment d’épreuve due à la maladie ou d’autres événements de notre vie, ou que nous mettions notre disponibilité au service des autres (c’est souvent le cas pour les grands-parents pour leurs petits enfants), ce sera aussi l’occasion de prendre du temps pour donner du sens à nos vies : une lecture ou des temps de rencontre plus longs pourront soutenir aussi notre méditation.

Que le temps de ces deux mois puisse être l’occasion de s’émerveiller à partir d’un livre, d’un passe-temps favori, d’un paysage de mer ou de montagne, de promenades dans la nature : nous pourrons mieux entendre alors les paroles du pape François sur la joie de l’annonce de l’Évangile. « Une annonce renouvelée donne aux croyants même à ceux qui sont tièdes ou qui ne pratiquent pas, une nouvelle joie dans la foi et une fécondité évangélisatrice. En réalité, son centre et son essence sont toujours les mêmes : le Dieu qui a manifesté son amour immense dans le Christ mort et ressuscité. Il rend ses fidèles toujours nouveaux, bien qu’ils soient anciens : ils renouvellent leurs forces, ils déploient leurs ailes comme des aigles, ils courent sans s’épuiser, ils marchent sans se fatiguer » (Isaïe 40, 31).

Bon été, bons pèlerinages, et bonne méditation.

Père Jean-François BRIGNOL