Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Aumônerie des hôpitaux de PauAumônerie des hôpitaux de Pau
Menu
Navigation

La Parole en vacances

 

Vacances ! Plutôt que de caler Dieu sur l’agenda, mieux vaut l’inviter à prendre ce temps de congé avec nous. Les rendez-vous trop bien programmés peuvent devenir occasions ratées. Les livres réservés pour ce temps deviennent soudain pesants. Même le temps ordinaire réservé à la prière fond au grand soleil d’été. Après tout, Jésus a besoin de repos, lui aussi. Il a voulu épouser notre condition humaine en toute chose. A la liberté de nos horaires et de nos mouvements répondra la liberté de sa parole.

Chaque jour une Parole

Avec un peu de chance, nous prendrons notre dose quotidienne de la Parole. Surtout, nous aurons le temps de la savourer avec tous nos sens. Les yeux grands ouverts sur les splendeurs d’une nature qui se laisse volontiers contempler, larges horizons de montagnes, rochers ruisselants d’écume d’un bord de mer, ciel de nuit gavé d’étoiles, loin des lumières de nos cités, Dieu parle en silence !

Quand les yeux sont saturés de lumière, pourquoi ne pas les fermer et se mettre à l’écoute. Ecouter le vent, c’est tout un art. S’ouvrir au murmure de la brise, quelle merveille ! Laissons l’Esprit soupirer au creux de nos oreilles, ce qu’il dit : c’est la paix. Tout cela te semble loin du Verbe de ton Seigneur, alors que tu découvres l’étonnante beauté de son incarnation,. Tu perçois l’épaisseur de la vie de ton Dieu ! Jésus, homme de Nazareth, regarde-le, il a les traits de sa maman, Marie ; écoute-le, il a dans sa voix les intonations du charpentier Joseph.

Présent au cœur de nos vies

Prendre Jésus avec soi durant les congés, dans la torpeur d’un ciel d’été, c’est se donner chance d’approcher du « Dieu avec nous ». Laissons-le se reposer près de nous et nous sentirons de nouveau la bonne odeur de son humanité. Enfermé dans nos chapelles, il risque de sentir un peu le renfermé ! Laissons Jésus marcher avec nous, se réjouir à notre table familiale. Contemplons un beau panorama pour réapprendre à goûter sa présence amicale.

Le temps des vacances n’est-il pas offert pour nous refaire en tout notre être, pour redécouvrir les délices d’une Parole au rayon de laquelle nous pouvons nous exposer sans modération pour redonner coloration à notre quotidien.

Père Louis Cesbron

(Pentecôte sur le monde)