Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Aumônerie des hôpitaux de PauAumônerie des hôpitaux de Pau
Menu
Navigation

Actu Santé Béarn Novembre 2016

 

Centre hospitalier de Pau :

                                                                            les infirmiers anesthésistes en grève.

 

 

Selon la direction de l’établissement, 50% des infirmiers-ères anesthésistes ont répondu à l’appel national de de l’intersyndicale qui depuis 2010 demande une revalorisation  de leur statut d’infirmiers anesthésistes, la reconnaissance de leurs compétences et leur niveau d’études au grade Master 2.

 

 les infirmiers béarnais expriment aussi leur malaise.

 

Une centaine d’infirmiers se sont réunis le 8 novembre devant l’antenne paloise de l’ARS pour protester contre des conditions de travail de plus en plus précaires.

 

 

Centre hospitalier d’Orthez :

 

       -  l’hôpital prépare le terrain pour l’arrivée de la clinique.

                                                               

 

 

 

2 mois après l’officialisation par l’Agence régionale de santé (ARS) de la création du pôle public – privé, le centre hospitalier d’Orthez s’apprête à débuter les travaux de mise aux normes des blocs opératoires pour accueillir la clinique Kapa dès fin mars 2017.

      - 2700 euros pour le bien être des malades du cancer.

 

Le Foyer rural de Castétarbe et l’association Vis,  Vas, Dis ont offert à l’hôpital d’Orthez les bénéfices récoltés lors de la Marche rose fin octobre. Ce  chèque permettre d’offrir aux patients pas moins de 78 heures de prestation bien-être de la coiffure à l’esthétique en passant par la réflexologie ou la musicothérapie.

Jurançon :

                                             des chiens en visite à la Villa Napoli.

  

 

Belle surprise pour les résidents de la maison de retraite qui ont accueilli le club canin d’Assat venu sur les côteaux avec 11 chiens. Les maîtres - chiens ont expliqué la manière d’éduquer les animaux et ont répondu à toutes les questions. Une rencontre bien agréable remplie d’émotions et de sourires.

Oloron :

                                     le personnel de l’Ehpad Henri Laclau en grève.

 

 

Une quarantaine de salariés de la maison de retraite se sont mis en grève pendant une heure pour protester contre des conditions de travail « insultantes  tant à l’égard des salariés que des résidents dont nous devons nous occuper. » Ils  demandent le respect des plannings et moins de pression de la part de la direction.

 

Nay :

 

          les résidents de l’Ehpad St Joseph reçoivent leurs biographies écrites avec leurs enfants

 

                                    

 

Un beau projet a été réalisé à l’Ehpad  StJoseph. Il s’agit de la co-écriture des anciens avec leurs enfants. De mai à octobre, les binômes résident-narrateur se sont retrouvés pour écrire ces récits de vie. Le résultat final est composé de magnifiques livres richement illustrés de photographies familiales. Pour Philippe Duboué, directeur, c’est un extraordinaire outil de transmission de culture familiale qui favorise les échanges entre résidents, familles et professionnels.

Garlin :

                                       inauguration de la maison de la santé.

                                               

                                                          

La maison de la santé est une solution pour lutter contre la désertification médicale. 2 médecins généralistes, 4 infirmières, un pédicure – podologue, un ostéopathe, un psychologue et le SSIAD (service de soins infirmiers à domicile) sont installés dans la maison de la santé.

Pontacq :

                                          les 150 ans des Sœurs de Saint Frai.

 

                                                         

 

A la maison de retraite Saint Frai qui accueille 32 résidents, la congrégation des Sœurs de saint Frai a célébré le 150° anniversaire de la création de la congrégation. Les personnes présentes ont pu découvrir l’historique de la congrégation créée par Sœur Marie Saint Frai le 28 mars 1866 pour venir en aide aux plus déshérités. La journée s’est achevée avec un apéritif festif puis un dîner auquel ont participé environ 150 convives, résidents et invités.

 

 

 les hôpitaux de Pau se mobilisent :

 

pour la lutte anti tabac 

 

                                            au CHP

                                             

                                                            

 

 au Centre Hospitalier

 

 

 

                                                  

 

pour la sécurité des patients